Imprimante 3D – extrudeur, fin de course, câblage

Finalisation du montage mécanique de mon imprimante 3D, installation des fins de courses et câblage de l’électronique.

Enfin en vacances ! J’ai donc réservé égoïstement deux jours de mes congés pour me consacrer uniquement au montage de mon imprimante 3D. Et ces deux jours n’étaient pas de trop car j’ai bien avancé du coup ! Il me manquait à monter l’extrudeur et la tête chauffante (hotend), installer les capteurs fin de courses, et câbler tout ça aux cartes arduino et ramps. Voici le « wiki Arduino », technologie assez intéressante et open source permettant de faire pas mal de choses.

Montage extrudeur et tête chauffante (hotend) :

Donc une fois l’ensemble extrudeur terminé (voir article précédent), il faut le monter sur le support axe X, et y assembler la tête chauffante. Cette partie est très importante car c’est elle qui va guider le filament, et le faire fondre afin d’obtenir le petit fil de plastique fondu qui va « dessiner » notre pièce.

Donc voici notre extrudeur monté sur son support :

extrudeur fixé sur son support

extrudeur fixé sur son support

… et la hotend fixé à la base de l’extrudeur (désolé pour la qualité photo !! :-s) :

tête chauffante - hotend - montée sur l'extrudeur

tête chauffante – hotend – montée sur l’extrudeur

Le montage de la tête chauffante sur le corps de l’extrudeur a été une vraie misère car la pièce n’était pas très bien dimensionnée, et j’ai dû agrandir certains trous afin de pouvoir y loger les vis de fixation. Le tout étant déjà monté sur l’imprimante 3D (et ne voulant pas tout re-démonter pour insérer deux vis), j’ai vraiment galéré. Donc – point important – assurez vous que tout passe bien (dimensions, angles, vis,…) avant de les monter réellement.

Après ces déboires mécaniques (je rappelle que je ne suis pas très précis manuellement), j’attaque enfin une partie différente du montage de l’imprimante 3D : l’électronique. Même si le kit d’ EmotionTech est assez bien fait et complet, et qu’il n’y a heureusement pas de soudure à faire directement sur les différentes cartes électroniques, il y a tout de même quelques trucs à « bricoler », re-souder ou re-manier.

Capteurs « fin de course » :

Sur mon type d’imprimante 3D, il n’y a que des capteurs « min » (donc pas de capteurs « max »). Un capteur pour chaque axe, donc trois capteurs à installer. C’est une étape assez sympa, car on commence à voir un peu d’électronique apparaître sur l’imprimante 3D. Donc rien de bien compliqué : on installe les capteurs sur les supports (que j’ai dû retoucher dans mon cas), puis on installe les supports en fin de course de chaque axe. Je les ai positionné avec le plus d’exactitude possible, mais « à l’œil » (pas de mesures).

Voici un exemple de montage pour le capteur fin de course de l’axe X :

Imprimante 3D - Prusa air V2 - capteur fin de course axe X

Imprimante 3D – Prusa air V2 – capteur fin de course axe X

… et un autre pour l’axe Y :

Imprimante 3D - Prusa air V2 - capteur fin de course axe Y

Imprimante 3D – Prusa air V2 – capteur fin de course axe Y

Attention malgré tout : les capteurs doivent bien être positionnés en « début » de chaque axe afin d’éviter un effet miroir où l’imprimante 3D imprimerai à l’envers de ce qu’on lui envoie. Attention aussi au sens de branchement des connecteurs : fil jaune sur « SIG » (dans mon cas).

Câblage de l’imprimante 3D :

Alors là c’est l’étape « Rastafari » !! 🙂 Votre imprimante va ressembler (le temps du câblage) à une énorme touffe de fils électriques qui partent dans tous les sens… Ne vous affolez pas, il faut juste mettre un peu d’ordre dans ce plat de spaghetti.

Donc je vais pas trop m’étaler sur le sujet. En gros respectez bien le fait que les différents câblages puissent « suivre » les différents mouvements de l’imprimante 3D (pas de tension en fin de course, etc…), veillez à ce qu’aucun câblage n’entrave le mouvements du plateau ou du chariot, et ensuite mettez colliers de serrage, gaines spirale et compagnie, un peu partout pour maintenir le tout. Il faut bien évidemment choisir une place pour la carte arduino et ramps afin de « faire courir » les câbles dans la même direction…

Petit bémol de mon côté : certains câbles n’étant pas assez longs, et ne voulant pas passer trop de temps à les rallonger (soudures, erreurs,…), j’ai décidé de positionner la partie électronique sur l’imprimante 3D (voir photos). Je ne sais pas si ce choix est très judicieux pour une raison : la passage du filament. Par défaut le filament passe par dessus, et va donc être assez proche de l’électronique durant sa course. Donc je vais voir si je peux bricoler un système efficace de protection de l’électronique, ou si je vais devoir tout démonter pour « migrer » mon électronique ailleurs (habituellement, sur les côtés de la machine).

Attention aussi au couplage des deux moteurs de l’axe Z. Il faut couper puis ressouder les deux câbles des moteurs vers un seul connecteur, ce qui donne un câblage en Y au final.

Voici quelques photos en vrac :

Prusa Air V2 - câblage imprimante 3D

Prusa Air V2 – câblage imprimante 3D – mode rastafari

Prusa Air V2 - câblage imprimante 3D

Prusa Air V2 – câblage imprimante 3D – rastafari « mickey »

Prusa Air V2 - câblage imprimante 3D

Prusa Air V2 – câblage imprimante 3D – carte électronique

Prusa Air V2 - câblage imprimante 3D

Prusa Air V2 – câblage imprimante 3D

Prusa Air V2 - câblage imprimante 3D

Prusa Air V2 – câblage imprimante 3D

Voila donc une étape en plus de finie !

Voici le schéma de câblage sur une carte RAMPS

Branchements-RAMPS

Branchements-RAMPS

Difficulté 4/5     (5/5 pour le montage extrudeur / tête chauffante, mais je m’y suis mal pris)

Temps : 10h

Voila, au niveau hardware, il me manque les ventilateurs, l’alim, et deux/trois bêtises supplémentaires, mais je vais pouvoir commencer le software d’ici peu.

Special thanx au site McHobby pour ses tutoriels complets : McHobby – Imprimante 3D

A bientôt pour la suite !

Bubu

Tutoriel complet pour ma RepRap Prusa Air V2 :

2 commentaires sur sur l'article “Imprimante 3D – extrudeur, fin de course, câblage

  1. Bravo pour votre Tuto , au vue de la pauvreté de la doc chez Emotion tech ceci aide vraiment , je suis un peu derriere vous sur l’assemblage et retardé par des piéces manquantes dans mon Kit , j’attends avec impatience votre tuto sur la partie Soft …

    • Salut ! Merci pour le compliment ! Ça me fait plaisir que mes articles soient utiles à un autre aventurier de l’imprimante 3d open source !
      Au niveau des pièces manquantes, j’ai été dans le même cas…mais EmotionTech a rattrapé l’oubli aussitôt (faut dire que je suis sur Toulouse aussi, ça facilite les choses). Après comme je le dis (attention la citation !!!) : une imprimante 3D, ça se monte pas comme un Kinder Surprise 😉 et j’en ai bien bavé sur plusieurs points aussi !

      Il ne me manque plus que quelques trucs à finaliser sur la partie hard (alim, ventilo, installation de la bobine,…). Je devrai attaquer la partie soft avant la fin du week-end.

      Bonne continuation Tovi, et @+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *